TABLE DES MATIERES

1.    Dr M. Levy : Réel, Symbolique, Imaginaire
2.   Dr Emmanuel Schwab : Les fonctions de l’angoisse dans l’enfance et l’adolescence
3.    Dr Jean-Daniel Sauvant : Psychothérapie et assurances (Complet)
4.    Dr Nicolas de Coulon : Approche psychanalytique de la Crise (Complet)
5.    Mme Myriam Vaucher et Dr Hélène Beutler: Éthique, psychothérapie et institutions
6.    Dr Liliane Schaffner : La dépression: guérir ou interpréter (Complet)
7.    Dr N. de Coulon : Traumatisme et après-coup (Complet)
8.    M. Alain Neuenschwander : Clinique des dépendances : alcoolisme, toxicomanie
9.    Dr Y. de Roten : Evaluation des psychothérapies psychanalytiques : evidence-b(i)ased practices
10. Dr M. Lévy : Névrose, psychose, perversion (Complet)
11. Dr Jean-Daniel Sauvant : Le narcissisme
12. M. Jean-Pierre Waber : Explorations aux bords de la scène
13. Mme Myriam Vaucher : Le transfert, une relation d’objet? (Complet)
14. Dr Olivier Bonard : Le rêve en psychanalyse (Complet)
15. Dr Liliane Schaffner : La névrose obsessionnelle
16. Dr John Lippens : Introduction à l’œuvre de Didier Anzieu (Complet)
17. M. Alain Neuenschwander : Les troubles des comportements alimentaires
18. M. Jean Bigoni et M. Christian Follack: Éléments de psychopathologie ; articulation entre les
diagnostics psychodynamiques structuralistes et les diagnostics basés sur les symptômes
 (Complet)
19. Dr Michel Lévy : Emergence de l’inconscient par l’analyse d’extraits du
film Mulholland Drive de David Lynch
 (Complet)
20. Dr Emmanuel Schwab :Squiggle game (Complet)
21. Dr Thierry Vincent : Remarques anthropologiques psychanalytiques sur l’anorexie et la boulimie
22. Dr Patrick Godbille : Les concepts cruciaux de la psychanalyse d’orientation lacanienne
23. Prof. Alain Ferrant : Etre ou avoir un corps : entre plaisir, douleur et silence
24. Prof. Albert Ciccone : Les « états limites » et les « processus limites » : un paradigme pour penser la psychopathologie

1. Réel, Symbolique, Imaginaire
10 heures

Enseignant : Dr Michel Lévy

Psychiatre, Psychanalyste FEDEPSY, Strasbourg

 

1. L’horreur du Réel
Pour Lacan, le Réel entretient une relation structurale avec l’Imaginaire et le Symbolique.
Il échappe cependant à toute pensée et risque toujours de réapparaître avec des effets parfois ravageurs.
La mauvaise rencontre est un cauchemar et surtout une effraction traumatique.

2. La marque signifiante de l’absence
L’ordre Symbolique détermine le lien du sujet au signifiant, dans ses rapports sociaux comme dans ses choix inconscients.
Le « nœud borroméen » est mis à l’épreuve par la jouissance de l’Autre, l’automatisme de répétition ainsi que par l’image du corps.

Bibliographie :

Lacan J. (1974-75). Séminaire XXII – RSI. Paris : Seuil (Texte en ligne).
Lacan J. (1957). La relation d’objet. Paris : Seuil (1994).
Lacan J. (1958). Les formations de l’inconscient. Paris : Seuil (1998).
Lacan J. (1955). Le Moi dans la théorie de Freud et dans la technique de la psychanalyse (séminaire II). Paris : Seuil (1978).
Lacan J (1964). Les quatre concepts fondamentaux de la psychanalyse (séminaire XI).
Paris : Seuil (2014).
Freud S. (1920). Au-delà du principe du plaisir. Paris : Petite Bibliothèque Payot (2010).

 

Dates : Les samedis 8 et 29 septembre 2018
9h15 – 12h00 (avec pause de 15’) et 13h30 – 14h45.

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

2. Les fonctions de l’angoisse dans l’enfance et l’adolescence
10 heures

Enseignant: Dr Emmanuel Schwab

Psychologue et psychothérapeute FSP, reconnu au niveau fédéral, Neuchâtel

 

Les débordements anxieux sont une des raisons fréquentes de consultation. Il est impor-tant d’avoir une théorie suffisamment simple à proposer à nos patients pour leur per-mettre de comprendre le sens de la psychothérapie.
Nous explorerons les hypothèses éthologiques autour du rapport au prédateur et de sa transformation dans le rapport à la figure d’attachement. Mélanie Klein et John Bowlby nous aideront à explorer les formes que prennent les dynamiques paranoïdes et celles de la fragilisation du lien. Nous repérerons enfin le rôle de l’angoisse comme signal d’une épreuve maturative, et en particulier de la structuration œdipienne.

Bibliographie :

Freud S. (1926). Inhibition, symptômes, angoisse. Paris : PUF.
Freud S. (1909). Le petit Hans : analyse de la phobie d’un garçon de cinq ans. Paris : PUF.
Harlow H. F., Mears Harlow C. (1986). From learning to love. The selected papers of H. Harlow. London : Greenwood Press.
Panksepp J. (1998). Affective neuroscience. The fondations of human and animal emotions. New York : Oxford University Press.
Petit J.-M. (1979). Mélanie Klein. Paris : Dunod.
Turgeon L. (2007). Les troubles anxieux chez l’enfant et l’adolescent. Paris : Solal.

 

Dates: Les jeudis 13 et 27 septembre 2018
14h45 – 18h45 (avec pause de 15’).

Lieu: Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

3. Psychothérapie et assurances
3 heures

Enseignant : Dr Jean-Daniel Sauvant

Psychiatre et psychothérapeute FMH, Membre Psychoanalyse am Werk, Berne

 

Une psychanalyse au sens strict n’est pas remboursée par les assurances. Cela se comprend aisément, lorsqu’on songe au fait que la psychanalyse déclare d’emblée ne pas vouloir en premier lieu s’attaquer aux symptômes, voire faire disparaître ces derniers. Il n’en va pas de même pour la psychothérapie psychanalytique. En effet, il est difficilement concevable dans notre société actuelle que les personnes souffrant de troubles psychiques soient discriminées par rapport à celles souffrant de troubles somatiques. Nous sommes là face à un niveau que l’on pourrait appeler la relation thérapeute – malade – assureur. C’est pourquoi il est important de connaître les règles, les lois et les ordonnances qui régissent l’exercice de la psychothérapie dans le cadre des assurances sociales. Même s’il incombe aux médecins de rédiger les rapports nécessaires à l’adresse des médecins-conseils des assureurs, il est important pour tout acteur dans le domaine de la psychothérapie de connaître les règles mentionnées plus haut.
Ce cours propose une introduction et une information à propos des principes valables, des procédures à suivre et des règles à connaître quand une psychothérapie doit être remboursée par une assurance.

 

Dates : Jeudi 20 septembre 2018
16h15 – 18h45 (avec pause de 15’).

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 130.- (3 heures)

 

4. Approche psychanalytique de la Crise
10 heures

Enseignant:  Dr Nicolas de Coulon

Psychiatre et psychothérapeute FMH, Membre superviseur EFPP, Psychanalyste formateur SSPsa – FEP – IPA
L’approche « de crise » est un des modes de la psychanalyse appliquée aux soins, en particulier dans les situations traumatiques, proche de l’urgence et quand le temps est compté. Le maniement d’un cadre spécifique peut garantir une grande richesse et inventivité à ce travail souvent abandonné (à tort) aux techniques plus comportementales. Nous tenterons d’en comprendre le fonctionnement ainsi que les points de référence pour en tirer quelques principes utiles dans nos rencontres thérapeutiques.
Période 1 : l’approche psychanalytique de la crise : définitions et concepts de base
Période 2 : La référence à l’événement et le maniement de la temporalité ?
Période 3 : L’hypothèse dynamique et le contenu du travail de crise
Période 4 : Quelle fin : comment terminer une intervention ?
Des illustrations cliniques seront fournies par les participants et l’animateur.

Bibliographie :

de Coulon N. (1999). La Crise, stratégies d’intervention thérapeutique en psychiatrie.
Paris-Montréal: Gaëtan Morin (nouvelle éd. en préparation).
Despland J.-N., Michel L. et de Roten Y. (2010). Intervention psychodynamique brève.
Paris : Elsevier Masson.
Freud S. (2005). Remémoration, répétition et perlaboration (Erinnern, Wiederholen und Durcharbeiten, 2014). Œuvres complètes : psychanalyse (OCF), T.12, p. 185-196.
Paris : PUF.
 

Dates : Les jeudis 1er et 15 novembre 2018
14h45 – 18h45 (avec pause de 15’).

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

5. Éthique, psychothérapie et institutions
10 heures

Enseignantes :

Mme Myriam Vaucher
Psychothérapeute reconnue au niveau fédéral, Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP,
Psychothérapeute EFPP, Psychanalyste SSPsa, Vevey
Dr Hélène Beutler
Psychiatre et psychothérapeute pour l’enfant et l’adolescent FMH, Psychothérapeute EFPP, Neuchâtel

 

Après avoir posé quelques notions fondamentales pour une réflexion éthique, le premier cours abordera la question de l’éthique spécifique à la pratique de la psychothérapie psychanalytique.

Le deuxième cours ouvrira sur le choc des cultures : la confrontation de notre pratique aux institutions et systèmes de santé qui l’encadrent.

Les participants proposeront à la discussion des situations cliniques ou professionnelles qui soulèvent des questions éthiques.

Bibliographie :

Lectures demandées
Donnet J.-L. (2011). Enjeux éthiques de la méthode psychanalytique. L’éthique du psycha-nalyste. Paris : PUF.
HURST S. (2014). Entre justice et prospérité, des décisions difficiles. Rivista per le medical
Humanities, 27, p. 90-97.
Lectures complémentaires
Freud S. (1929). Malaise dans la civilisation. Paris : PUF.
Freud S. (1966). Correspondance de Sigmund Freud avec le Pasteur Pfister. Paris: Gallimard.
Helmchen H., Sartorius N. (2010). Ethics in Psychiatry. International Library : Ed Springer.
Schneider M. (2011). La détresse aux sources de l’éthique. Paris : Seuil.

Dates : Les samedis 3 et 17 novembre 2018
9h15 – 12h00 (avec pause de 15’) et 13h30 – 14h45.

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

6. La dépression: guérir ou interpréter
10 heures

Enseignante : Dr Liliane Schaffner

Psychiatre et psychothérapeute FMH, Membre Psychanalyse am Werk, Berne

 

„…la dépression nous instruit sur notre expérience actuelle de la personne, car elle est la pathologie d’une société où la norme n’est plus fondée sur la culpabilité et la discipline mais sur la responsabilité et l’initiative…..aujourd’hui, elles exigent de l’initiative et des aptitudes mentales. L’individu est confronté à une pathologie de l’insuffisance plus qu’à une maladie de la faute, à l’univers du dysfonctionnement plus qu’à celui de la loi: le déprimé est un homme en panne. “(cf. A. Ehrenberg La fatigue d’être soi).
La psychanalyse s’est développée sur l’humus du conflit entre désir, interdit et culpabilité. Faut-il conclure de l’observation d’Ehrenberg que l’approche psychanalytique de la compréhension et la thérapie des dépressions actuelles serait dépassée; devrait-elle entièrement céder sa place aux thérapies pharmacologiques et comportementales pour „dépanner“ ou réparer le dépressif „moderne“? Ou s’agit-il plutôt d’adapter nos concepts théoriques, structuraux et cliniques à l’encontre de ces nouvelles pathologies? Quelles implications thérapeutiques en résulteraient?
Avec la clinique en toile de fond, nous aborderons quelques positions psychanalytiques concernant la mélancolie. Nous discuterons quelques textes de base, puis nous aborderons des questions actuelles, comme: quels sont les patients dépressifs que nous rencontrons dans la pratique quotidienne et quelles contributions nous fournit la psychanalyse pour les comprendre et les traiter?

Bibliographie :

Freud S. (1914-15). Passagèreté. Actuelles sur la guerre et la mort.
Œuvres complètes,T.XIII. Paris : P.U.F. (1988).
Freud S. (1917). Deuil et Mélancolie. Paris : Petite Bibliothèque Payot (2011).
Abraham K. (1911). Préliminaires à l’investigation et au traitement psychanalytique de la folie maniaco-dépressive et des états voisins. Œuvres complètes, T.I. Paris : Payot (2000).
Ehrenberg A. (2001/1). De la névrose à la dépression/Remarques sur quelques change-ments de l’individualité contemporaine. Figures de la psychanalyse, 4.
Bulat-Manenti G. (2010/1). Cliniques de la dépression, abords de la mélancolie. La clinique lacanienne, 1.
Marie P. (2014/1). Lecture de « Deuil et mélancolie ». La clinique lacanienne, 25.

 

Dates : les samedis 10 et 24 novembre 2018
de 9h15 à 12h00 (pause 15’) et de 13h30 à 14h45

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

7. Traumatisme et après-coup
10 heures

Enseignant : Dr Nicolas de Coulon

Psychiatre et psychothérapeute FMH, Psychanalyste formateur SSPsa – FEP – IPA

 

La question du trauma est à l’origine de la psychanalyse. Très présente chez Freud, elle oscille particulièrement entre les deux positions du réel et du fantasme, et prend tout son sens – psychique – avec la notion d’après-coup. Que pouvons-nous repérer de cette oscillation dans notre clinique alors que la souffrance de nos patients s’enracine souvent dans des traumas précoces ? Sous quelles formes subtiles se manifestent les traumas et comment pouvons-nous leur donner sens ou contribuer à les transformer ? L’approche complémentaire de Ferenczi ouvre par exemple de nombreuses pistes thérapeutiques. Voici de quoi nous donner à réfléchir tant au niveau théorique que clinique. Nous prendrons aussi des exemples issus de la pratique de l’enseignant et des participants.
Période 1 : Les théories traumatiques de Freud et leurs conséquences thérapeutiques.
Période 2 : Entre trauma et résolution, l’approche de Ferenczi et ses conséquences thérapeutiques.

Bibliographie :

de Coulon N. (1999). Une clinique du traumatisme psychique. La Crise, stratégies d’interven-tion thérapeutique en psychiatrie, partie IV, Assises théoriques, p. 259-290.
Paris-Montréal : Gaëtan Morin. Vu que l’ouvrage est épuisé et qu’une nouvelle édition est en préparation, la version électronique du texte (PDF) sera mise à disposition des participants.
Freud S. (1916-17a). Leçons d’introduction à la psychanalyse: Les voies de la formation du symptôme et La nervosité commune (). Œuvres complètes : psychanalyse (OCF), 14.
Paris : PUF (2000).
Ferenczi S. (1982). Confusion de langue entre les adultes et l’enfant et Réflexions sur le traumatisme (1933). Psychanalyse, T. IV, p. 125-135 et p.139-147. Paris : Payot.
Roussillon R. (2015). Théorie psychanalytique du traumatisme, texte disponible en ligne : https://reneroussillon.com/situations-extremes/theorie-psychanalytique-du-traumatisme.

 

Date : Les jeudis 29 novembre et 13 décembre 2018
14h45 – 18h45 (avec pause de 15’).

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

8. Clinique des dépendances : alcoolisme, toxicomanie
10 heures

Enseignant : M. Alain Neuenschwander

Psychanalyste, membre titulaire du CIPA (Paris), Psychiatre-Psychothérapeute d’enfants et d’adoles-cents FMH, Lausanne.

 

Le cours traitera des hypothèses psychanalytiques concernant les conduites addictives. La dépendance en soi, la dépendance pathologique, les hypothèses étiologiques de cette-dernière ainsi que la transposition sur un objet addictif de sa dépendance à l’humain seront abordées, en s’appuyant aussi sur des exemples cliniques. Nous aborderons aussi les techniques de soins psychothérapeutiques et autres.

Bibliographie :

Coll (2004). Addiction et dépendance. Revue Française de Psychanalyse, T. LXVIII. Paris : PUF.
Bergeret J., Leblanc J. et al. (1984). Précis des toxicomanies. Paris : Masson.
Corcos M., Flament M., Jeammet Ph. (2003). Les conduites de dépendances. Paris : Masson.
Descombey J.-P. (2005). L’économie addictive – l’alcoolisme et autres dépendances.
Paris : Dunod.

 

Dates : Les samedis 1er et 15 décembre 2018
9h15 – 12h00 (avec pause de 15’) et 13h30 – 14h45.

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

9. Evaluation des psychothérapies psychanalytiques : evidence-b(i)ased practices
5 heures

Enseignant : Dr Y. de Roten

Ph.D., PD MER, Lausanne

 

L’examen du statut empirique des psychothérapies psychanalytiques montre la place et le statut que cette forme de psychothérapie peut avoir dans la pratique basée sur les don-nées probantes (Evidence-Based Practice), une voie empruntée par la psychologie et la médecine depuis de nombreuses années. Cependant, ce modèle méthodologique, basé sur les essais randomisés contrôlés (ERC), est sensible à de plusieurs biais – des limites en d’autres termes – qu’il est important de savoir repérer dans les articles scientifiques et les méta-analyses si l’on veut pouvoir interpréter correctement les résultats. On peut égale-ment se demander dans quelle mesure éviter ou mieux contrôler ces biais.
Par ailleurs, la recherche en psychothérapie a mis en évidence l’effet robuste d’autres variables telles que l’alliance thérapeutique ou le thérapeute. Pour bien comprendre leurs effets, il est utile de se référer à un modèle alternatif basé sur la triangulation des preuves, qui permet de résoudre un certain nombre d’impasses méthodologiques liés au modèle de la pratique basée sur les données probantes, et qui offre de nouvelles perspectives sur la distinction fondamentale pour le clinicien entre efficience (efficacité d’un traitement établi dans des situations contrôlées) et utilité (apport pour la pratique clinique), une démarche qui redonne une place à diverses méthodologies issues des sciences sociales en tant que sources de données scientifiquement valides.

Bibliographie :

Barber J. (2009). Toward a working through of some core conflicts in psychotherapy.
Psychotherapy Research, 19, p.1-12.
Despland J.-N., de Roten Y., & Kramer U. (2018). L’évaluation des psychothérapies.
Paris : Lavoisier.
Hoglend P. (2014). Exploration of the patient-therapist relationship in psychotherapy.
American Journal of Psychiatry, 171, p. 1056-66.
Leichsenring F., Leweke F., Klein S., & Steinert C. (2015). The empirical status of
psychodynamic psychotherapy – An update: Bambi’s alive and kicking. Psychotherapy and
Psychosomatics, 84, p.129-148.

Dates : : Samedi 8 décembre 2018
9h15 – 12h00 (avec pause de 15’) et 13h30 – 14h45.

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 195.- (5 heures)

 

10. Névrose, psychose, perversion
10 heures

Enseignant : Dr Michel Lévy

Psychiatre, psychanalyste, directeur de la FEDEPSY, Strasbourg
Lausanne

 

1. Fondements de la structure psychique
Pourquoi le sujet est-il dépassé régulièrement par ce qui lui arrive. Comment se dévelop-pent les mécanismes de défense?
Conversion hystérique, annulation obsessionnelle, transposition phobique des affects, projection paranoïaque, idéal inanimé pervers…
Avec ces questions, nous reprenons les bases de toute clinique psychanalytique.

2. Problématique de la castration
L’organisation de la subjectivité passe par le Moi et le différenciation des images, mais il lui faut du tiers.
Comment chaque structure se débat-elle avec le Symbolique, entre soumission et révolte?
Pourquoi le sujet a peur du manque et souvent n’en veut rien savoir?

Bibliographie :

Freud S. (1940) Clivage du Moi dans les processus de défense. Résultats, idées, problèmes. T.2 : 1921-1938. Paris : PUF (1998).
Freud S. (1923) Disparition du complexe d’Œdipe.
© http://www.megapsy.com/Textes/Freud/biblio115.htm
Freud S. (1915) Le refoulement. Métapsychologie. Paris : Gallimard (2003).
Freud S. (1926) Inhibition, symptôme, angoisse.
©http://www.megapsy.com/Textes/Freud/biblio106.htm
Lacan J. (1958) Les formations de l’inconscient (séminaire V).
Champ freudien. Paris : Seuil (1998).
Lacan J. (1966) Ecrits. Paris : Seuil.
Lacan J. (1956) Les psychoses (séminaire III). Paris : Seuil (1981).

 

Dates : Les samedis 12 et 26 janvier 2019
9h15 – 12h00 (avec pause de 15’) et 13h30 – 14h45.

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

11. Le narcissisme
10 heures

Enseignant : Dr Jean-Daniel Sauvant

Psychiatre et psychothérapeute FMH, membre Psychoanalyse am Werk, Berne

 

Le problème avec le terme de « narcissisme », une notion éminemment psychanalytique à la base, est qu’il est entré dans le langage de tous les jours et cela presque toujours dans un sens péjoratif, ce qui peut nous rappeler le destin du terme « hystérique » au fil du temps. Il faut dire que le narcissisme est de fait un phénomène omniprésent tant au quotidien de tout un chacun que dans la clinique. Malgré ou à cause de cela, le concept psychanalytique de narcissisme reste difficile à cerner. Après avoir terminé son article princeps introduisant le narcissisme au niveau métapsychologique, « Zur Einführung des Narzissmus », Freud parlait déjà de ces difficultés quand il écrivait en 1914 à Karl Abraham: « Je vous envoie demain le Narcissisme qui fut un accouchement difficile et qui en montre toutes les déformations. ».
Nous tenterons au cours de ce séminaire de distinguer les différents niveaux et concepts théoriques qui naviguent sous ce pavillon et d’approcher les différents aspects sous lesquels nous rencontrons le narcissisme dans notre travail pratique en partant d’exemples cliniques concrets.

Bibliographie :

Freud S. (2005). Pour introduire le narcissisme. Œuvres complètes, XII. Paris : PUF.
Kohut H. (2004). Le Soi. Collection Le fil rouge. Paris : PUF.
Denis P. (2012). Le narcissisme. Collection « Que sais-je ». Paris : PUF.
Racamier P.-C. (2012). Les perversions narcissiques. Paris : Payot.

 

Dates : Les jeudis 17 et 31 janvier et 14 février 2019
16h15 – 19h (avec pause de 15’).

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

12. Explorations aux bords de la scène
10 heures

Enseignant : M. Jean-Pierre Waber

Psychothérapeute reconnu au niveau fédéral, Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP,
Psychanalyste SPPsa, Lausanne

 

Depuis José Bléger et son chapitre sur « Psychanalyse du cadre psychanalytique », la dis-tinction dans la relation psychothérapeutique entre le cadre – constant et silencieux, et le processus de la dynamique transféro-contretransférentielle – en changement constant – est devenue classique.
Malgré les précautions de l’auteur, qui a ajouté ce chapitre à son livre sur « Symbiose et Ambiguïté », cette distinction prend parfois une valeur technique trop absolue, en particulier dans une clinique où un supplément de cadre (de soutien, d’aménagement, de théorie, etc.) s’avère nécessaire.
Le croisement avec l’approche winnicottienne cherchera à nous permettre d’explorer plus avant cette bordure vivante en tant que « aire intermédiaire », telle qu’elle est évoquée par J.B. Pontalis dans sa préface à « Jeu et réalité »: « Les limites des deux seuls espaces sur lesquels nous pouvons avoir prise – l’externe et l’interne – lui désignent sa place absente, en creux. » Un bord en creux, voici de quoi nous surprendre voire de nous inquiéter.
Il n’est pas anodin que le texte de J. Bleger ait été traduit et publié d’abord par D. Anzieu et R. Kaës dans « Crise, rupture et dépassement ». Et les développements de P. Fedida dans son chapitre sur le « Le site de l’étranger » introduisent également la question de la destructivité en arrière fond de la situation analytique et du travail psychique de ses protagonistes.

Bibliographie:

Bleger J. (1981). Symbiose et ambiguïté, chap.VI. Psychanalyse du cadre analytique.
Paris : PUF.
Fedida P. (1995). Le site de l’étranger, la situation psychanalytique. Paris : PUF.
Gantheret F. (1996). Traces de chair. Moi, Monde, Mots. NRF. Paris : Gallimard.
Pontalis J.-B. (1971). Préface à D.W. Winnicott. Jeu et réalité. NRF. Paris : Gallimard.

 

Dates : Les samedis 19 janvier et 2 février 2019
9h15 – 12h00 (avec pause de 15’) et 13h30 – 14h45

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

13. Le transfert, une relation d’objet?
10 heures

Enseignante : Mme Myriam Vaucher

Psychothérapeute reconnue au niveau fédéral, Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP,
Psychothérapeute EFPP, Psychanalyste SSPsa, Vevey

 

Le transfert est-il une relation d’objet ? Toute relation d’objet est-elle transfert ?
Centré sur la lecture de textes fondamentaux et contemporains, ce séminaire proposera des allers-retours entre clinique et théorie autour de ces deux notions de transfert et relation d’objet, en s’interrogeant sur leurs liens complexes.
La prise en considération des différentes déclinaisons de la relation transfert/contre-transfert permettra de comprendre ce qu’il en est de la construction de l’objet et des modalités de la relation entre le sujet et son environnement dans différents types d’organisations psychiques.

Ce séminaire implique la lecture des textes de la bibliographie ci-dessous et l’apport d’un compte rendu de séance de psychothérapie ou d’entretien clinique.

Bibliographie :

Lectures demandées
Freud S. (1915). Observations sur l’amour de transfert. La Technique Psychanalytique. Paris : PUF (rééd. 1953, p.61-71) ou OCF-P XI. (rééd. Paris : PUF, 1998).
Rolland J.-C. (2014). Le répondant de la pulsion. Revue Libres cahiers pour la psychanalyse, 29, 1, p.139-156.

Dates : Les samedis 9 et 16 février 2019
9h15 – 12h00 (avec pause de 15’) et 13h30 – 14h45.

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

14. Le rêve en psychanalyse
10 heures

Enseignant : Dr Olivier Bonard

Psychiatre-psychothérapeute FMH, Psychanalyste formateur SSPsa

 

La formation vise à développer ses capacités de travailler grâce au rêve avec ses patients en psychothérapie de transfert. Partant de nos cliniques, nous parcourrons le sommaire suivant :
o Dormir pour rêver – l’élaboration psychique par le rêve – hypothèses neurolo-giques et psychanalytiques
o Rêver pour dormir – l’équilibre pulsionnel en rêve
o Rêver pour être son propre analyste en séance : le transfert de l’infantile
o Freud et son auto-analyse par les rêves, ses découvertes et ses refus
o Les gains narcissiques du rêve – les rêves d’angoisse – le sens de la répétition
o La technique de l’interprétation du rêve en séance aujourd’hui
o La métapsychologie construite sur le rêve
o Rêver – renverser – revoir.
o Visibilité des processus primaires et des défenses secondaires – visibilité des défenses – l’identification.
o Quelques rêves de patients / quelques rêves à soi : l’échange groupal à travers les rêves.

Bibliographie :

Collectif (2007). Frondaisons et arborescence des rêves. Nouvelles perspectives.
Le Coq-Héron, n°191. Toulouse: érès.
Collectif (2006). Regards sur le rêve. Revue Libres cahiers pour la psychanalyse, n° 14.
Paris : In Press.
Freud, S. (1900). L’interprétation des rêves. (rééd. Paris: PUF, 2003).
Tassin, J. (2016). La mémoire vue par un neurobiologiste, et à l’usage éventuel des psycha-nalystes. Revue française de psychanalyse, T.80, 2, p.435-448. Paris : PUF.
Tassin, J. & Tisseron, S. (2014). Les 100 mots du rêve. Paris : PUF.

 

Dates : Les jeudis 21 février, 7 et 21 mars 2019
16h15 – 19h (avec pause de 15’).

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

15. La névrose obsessionnelle
10 heures

Enseignante : Dr Liliane Schaffner

Psychiatre et psychothérapeute FMH, Membre Psychanalyse am Werk, Berne

 

En 1896, Freud identifie pour la première fois la névrose obsessionnelle comme entité diagnostique. En 1909, suit son étude sur la névrose obsessionnelle „L’homme aux rats“, riche d’un enseignement qui d’ailleurs n’est toujours pas épuisé.
Comparée à l’hystérie, la névrose obsessionnelle devrait être plus facile à saisir, ne com-prenant pas de „saut dans le somatique“. Ses symptômes restent mentaux – l’obsessionnel est un penseur, il aime la théorie, comme nous – et pourtant ils sont plus difficiles à comprendre.
Au cours de ce séminaire, nous aborderons les aspects théoriques et structuraux ainsi que cliniques de la névrose obsessionnelle en nous appuyant sur l’enseignement de Freud, de Lacan et de plusieurs auteurs contemporains.
Alain Vanier désigne la névrose obsessionnelle comme étant « la névrose idéale de notre époque », raison de plus pour nous y consacrer de plus près.
„…. L’obsessionnel incarne assez bien cette figure de la modernité consommatrice, de cette jouissance solitaire que permettent les avancées techniques, chacun comblé par les objets d’un voyeurisme généralisé, gadgets où le sujet puise une satisfaction paradoxale pour un Autre machinisé…..“ (cf. Vanier A. (2005) Névrose obsessionnelle, névrose idéale).

Bibliographie :

Freud S. (1909). L’homme aux rats. Cinq psychanalyses. Paris : PUF.
Vanier A. (2005/2). Névrose obsessionnelle, névrose idéale. Figures de la psychanalyse, 12. Paris : érès.
Bousseyroux M. (2003/1). Le doigt levé de Lacan face au désir de l’obsessionnel.
L’en-je Lacanien. Paris : érès.
Cottet S. (2007/3). A propos de la névrose obsessionnelle féminine.
La cause freudienne, 67.
Vandermersch B. (06.03.2017). Névrose obsessionnelle, présentation lors d’une rencontre organisée par l’école pratique des hautes études en psychopathologies, le 6 mars 2017.

 

Dates : Les samedis 23 février et 16 mars 2019
9h15 – 12h00 (avec pause de 15’) et 13h30 – 14h45.

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

16. Introduction à l’œuvre de Didier Anzieu
10 heures

Enseignant : Dr John Lippens

Psychiatre et psychothérapeute FMH, Membre superviseur EFPP, Lausanne

 

Didier Anzieu fut un analyste inventif, auteur d’une œuvre théorique importante, couvrant de nombreux pans de la psychanalyse, avec un accent mis sur les mouvements archaïques surgissant dans la psyché individuelle et la dynamique groupale. Au cours de deux sessions, nous reprendrons en détail son concept de Moi-peau, qui permit notamment une compréhension différente du masochisme, et celui de signifiant formel, qui ouvrit une piste capitale pour la compréhension de la symbolisation primaire, si importante dans la prise en charge des patients à l’identité fragile. Son livre à propos de l’auto-analyse de Freud sera également étudié, tout comme les développements que d’autres auteurs, (Roussillon, Tisseron, Gibello…) ont fait prendre à ses recherches.
Anzieu est par ailleurs connu pour avoir cherché à mieux cerner les mécanismes de la création et nous nous pencherons sur les deux études qu’il a consacrées à Beckett et à Bacon.

Bibliographie :

Anzieu D. (1975). L’auto-analyse de Freud — et la découverte de la psychanalyse.
Paris : PUF (rééd. Paris : PUF, 1998).
Anzieu D. (1972). Le travail psychanalytique dans les groupes, T.I.
Paris : Dunod, coll. « Inconscient et culture ».
Anzieu D. (1981). Le corps de l’œuvre, essais psychanalytiques sur le travail créateur.
Paris : Gallimard.
Anzieu D. (1985). Le Moi-peau. Paris : Dunod.
Anzieu D. (1996). Créer, détruire. Paris : Dunod.
Kaës R. (dir), avec Tisseron S., Corcos M., Bonnet G., Richard F. et Gibello B. (2011). Penser l’inconscient : développements de l’oeuvre de Didier Anzieu. Paris : Dunod.
Brun A., Roussillon R., Ciavaldini A., Ciccone A., Dumet N. et al. (2014). Formes primaires de symbolisation. Paris : Dunod.

 

Dates : Les samedis 9 et 23 mars 2019
9h15 – 12h00 (avec pause de 15’) et 13h30 – 14h45.

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

17. Les troubles des comportements alimentaires

10 heures

Enseignant : M. Alain Neuenschwander

Psychothérapeute reconnu au niveau fédéral, Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP,
Neuchâtel

 

Nous parlerons de quelques représentations psychanalytiques des troubles alimentaires. Ces troubles sont-ils psychonévrotiques, ou témoignent-ils de pathologies plus archaïques ? Y a-t-il une pathologie de la dépendance ? Comment soigner ces troubles?
A travers ces représentations, nous élaborerons, partagerons, tenterons de nous repérer dans la clinique par la présentation de cas.

Bibliographie :

Kestemberg E., Kestemberg J., et Decobert S. (1972). La faim et le corps : une étude psychana-lytique de l’anorexie mentale. Le fil rouge. Paris : PUF.
Corcos M. (2010). Le corps absent – Approche psychosomatique des troubles des conduites alimentaires. Paris : Dunod.
Corcos M. (2011). Le corps insoumis: psychopathologie des troubles des conduites alimen-taires. Paris : Dunod.
Jeammet P. (2013). Anorexie/boulimie : Les paradoxes de l’adolescence. Paris: Fayard.
Brusset B. (1997). La Boulimie. Revue Française de Psychanalyse. Paris : PUF.

 

Date : Les jeudis 14 et 28 mars 2019
14h45 – 18h45 (avec pause de 15’).

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

18. Éléments de psychopathologie ; articulation entre les diagnostics psychodynamiques structuralistes et les diagnostics basés sur les symptômes
10 heures

Enseignants : M. Jean Bigoni et M. Christian Follack

Psychothérapeutes reconnus au niveau fédéral, Lausanne et Bulle

 

1ère partie du cours
Le formateur, M. Jean Bigoni, abordera, dans un premier temps, les notions de normalité, de structure et de symptôme. Ces deux derniers concepts renvoient à des paradigmes différents en psychiatrie. Il tentera alors de délimiter chacun d’eux afin d’en dégager quelques articulations.
Dans un deuxième temps, seront développées des notions de psychopathologie de l’approche psychodynamique structuraliste (Bergeret, Kernberg) ; le formateur tiendra aussi compte des apports possibles des travaux de Piaget à la compréhension du dévelop-pement psychique et de ses troubles. Quelques structures de personnalité seront plus amplement abordées. Ce cours, essentiellement théorique, sera étayé par des vignettes cliniques avec un souci permanent de clarté et de rigueur terminologique.

2ème partie du cours
L’objectif de cette deuxième partie du cours, donnée par le formateur M. Christian Follack, sera d’articuler la psychopathologie d’une part du point de vue symptomatologique (DSM-5) mais également au travers de l’approche cognitive et comportementale. Plus précisé-ment en abordant les troubles anxieux selon l’aspect comportemental; les troubles dépressifs et la schizophrénie selon l’aspect cognitif et du traitement de l’information; et finalement, les traumas et les troubles de la personnalité selon les aspects émotionnels. Le fil conducteur sera le modèle de l’analyse fonctionnelle ou cercle vicieux pour donner des exemples concrets tirés de la pratique clinique.

Bibliographie :

Bergeret, J. (2000). Psychopathologie pathologique théorique et clinique.
Abrégé. Paris : Masson.
Lantéri-Laura, G. (1998). Essai sur les paradigmes de la psychiatrie moderne.
Paris : Editions du temps.
Husain, O., Merceron, C. & Rossel, F. (2001). Introduction à l’analyse dynamique du dis-cours. Psychopathologie et polysémie. Lausanne : Payot.

Cottraux J. (2011). Les psychothérapies comportementales et cognitives (5e éd. revue et augmentée ed.). Issy-les-Moulineaux : Elsevier-Masson.
Fontaine O., & Fontaine P. (2006). Guide clinique de thérapie comportementale et cogni-tive. Paris : Retz.
Crocq M.-A., Guelfi J. D., & American Psychiatric Association. (2015). DSM-5 ® : manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux. (5e éd. ed.). Paris : Elsevier Masson.

 

Dates :

Samedi 30 mars 2019,  9h15 – 12h00 (avec pause de 15’) et 13h30 – 14h45.
Jeudi 4 avril 2019, 14h45 – 18h45 (avec pause de 15’).

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

19. Emergence de l’inconscient par l’analyse d’extraits du
film Mulholland Drive de David Lynch
5 heures

Enseignant : Dr Michel Lévy

Psychiatre, psychanalyste FEDEPSY, Strasbourg

 

Nous visionnerons ce grand film de l’histoire du cinéma pour illustrer les séminaires de cette année.
Cette « love story in the city of dreams » selon le réalisateur David Lynch semble émerger de l’inconscient.
Le film mêle le rêve, le mystère, le surréalisme sur le mode du thriller psychologique.
Entre Réel et Imaginaire, quelle place pour le spectateur ?

Filmographie : 

Lynch David (2002). Mulholland Drive
Dates : Samedi 6 avril 2019
9h15 – 12h00 (avec pause de 15’) et 13h30 – 14h45.

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 195.- (5 heures)

 

20. Squiggle game
10 heures

Enseignant : Dr Emmanuel Schwab

Psychothérapeute reconnu au niveau fédéral, Psychologue spécialiste en psychothérapie FSP,
La Chaux-de-Fonds

 

La clinique de l‘enfant et de l‘adolescent est marquée par la difficulté à proposer des in-terprétations recevables et utiles à ces derniers. A partir de sa longue expérience clinique, Winnicott a développé une technique bien spécifique qui permet de stimuler la production de matériel chargé de connexions inconscientes, et de chercher activement l‘accordage à ces productions. A partir de la technique du squiggle game, nous déga- gerons les principes de l’entrée en contact et de la régulation de l‘interprétation utili- sable de façon plus large dans le travail psychanalytique avec l‘enfant et l‘adolescent. Si des personnes ont déjà participé à ce séminaire, elles seront invitées, si elles le souhaitent, à amener leur propre clinique du squiggle.

Bibliographie :

Winnicott D.W. (1975). Jeu et réalité́. L’espace potentiel. Paris : Gallimard.
Winnicott D.W. (1979). La consultation thérapeutique et l’enfant. Paris : Gallimard.
Winnicott D.W. (1989). De la pédiatrie à la psychanalyse. Paris : Payot.
Lenormand M. (2014). L’espace du jeu et la psychanalyse. Psychoanalytische Perspectieven, Department for Psychoanalysis of Ghent University, T.32, 1.
Winnicott D. W. et al. (2015). Le jeu du Squiggle. Journal de la psychanalyse de l’enfant, T.5, 2, p. 29-36.

 

Dates :Les jeudis 2 et 16 mai 2019
14h45 – 18h45 (avec pause de 15’).

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

21. Remarques anthropologiques psychanalytiques sur l’anorexie et la boulimie
10 heures

Enseignant : Dr Thierry Vincent

Psychiatre et psychothérapeute FMH, Psychanalyste FEDEPSY, Grenoble

 

Qu’est ce que l’anorexie ? Comment comprendre cette clinique en grande majorité fémi-nine qui semble évoluer sur un mode quasi épidémique, alors qu’une des préoccupations principales de la santé publique semble la lutte contre l’obésité ?
L’anorexie et ses troubles annexes invitent à un nouveau paradigme clinique et offre à la psychanalyse de nouveaux territoires de réflexion.
Le séminaire alliera enseignement et travail sur des situations cliniques.
Il se fera sur deux ans, la seconde année étant plus spécialement consacrée au travail thérapeutique et à la question de l’anorexie dans la cure analytique.

Bibliographie :

Freud S., Breuer J. (1895). Les études sur l’hystérie. (trad. Bermann A.. Paris : PUF, 1956).
Freymann J-R. (1992). Les parures de l’oralité. Paris : Springer-Verlag France.
Kestemberg E. et J., Decobert S. (1972). La faim et le corps. Paris : PUF.
Lasègue J. (1984). De l’anorexie hystérique. Etudes médicales. T1. Paris : Asselin et C°.
Raimbault G., Eliacheff C. (1989). Les indomptables. Paris : O. Jacob.
Vincent T. (2000). La jeune fille et la mort, Soigner les anorexies graves.
Strasbourg : Arcanes (ouvrage dirigé). (rééd. et augmenté. Arcanes/ érès, 2002).
Vincent T. (2000). L’anorexie. Paris : O. Jacob.
Vincent T. (2008). Un chemin où se perdre (les soins aux patients boulimiques).
Toulouse : Arcanes /érès.

Dates : : Les samedis 4 mai et 15 juin 2019
9h15 – 12h00 (avec pause de 15’) et 13h30 – 14h45.

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

22. Les concepts cruciaux de la psychanalyse d’orientation lacanienne
10 heures

Enseignant : Dr Patrick Godbille

Psychiatre et psychothérapeute FMH, Psychanalyste ASREEP, Neuchâtel

Le sens multivoque de nombreux concepts psychanalytiques, dû à la diversité de courants théoriques et à la banalisation du vocabulaire psychanalytique, amène le formateur à présenter les concepts d’inconscient freudien, du sujet de la certitude, du réseau de signi-fiants, du regard comme objet a, de pulsion partielle, de l’aliénation, de l’aphanisis tels qu’ils sont définis par J. Lacan dans le séminaire « les quatre concepts fondamentaux de la psychanalyse », en les mettant en correspondance avec les concepts présentés par J.D. Nasio dans son livre « les sept concepts cruciaux de la psychanalyse : castration, phallus, forclusion, narcissisme, surmoi, identification , sublimation ». Ces concepts seront utilisés pour la compréhension de cas cliniques décrits dans la littérature ou de la pratique actuelle. Le séminaire comporte une première partie théorique et une deuxième partie ou il est demandé aux participants de présenter une situation de leur pratique clinique

Bibliographie :

Lacan J. (1973). Le Séminaire livre 11, les quatre concepts fondamentaux de la psychanalyse. Le champ freudien. Paris : Seuil.
Nasio J.D. (1992). Enseignements des 7 concepts cruciaux de la psychanalyse.
Paris : Petite Bibliothèque Payot.

Dates : Les jeudis 9 et 23 mai et 13 juin 2019
16h15 – 19h (avec pause de 15’).

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

23. Etre ou avoir un corps : entre plaisir, douleur et silence
10 heures

Enseignant : Enseignant : Prof. Alain Ferrant

Psychologue, psychothérapeute, psychanalyste, membre titulaire de la SPP (IPA), Lyon

 

1) Nous sommes un corps et nous avons un corps jusqu’à la fin de notre vie. Corps source, corps douleur, corps à traduire, à maîtriser, corps plaisir et parfois corps malade. A la fin, le corps perd sa vitalité et nous lâche. On parle alors de « travail du vieillir ». Le corps peut être un allié, un ennemi, un traître ou une zone neutre.
2) Quelle est la place du corps en psychanalyse ? Quel est son destin ? Le corps est d’abord écarté dans le dispositif psychanalytique. Allongé sur le divan, il passe par le filtre des représentations verbales. Parallèlement, on voit apparaître des thérapies dites corporelles (Rebirth, Cri Primal, Training Autogène etc.) qui mettent en travail cet impensé, ou ce refoulé, de l’approche psychanalytique. C’est, entre autres, par la psychosomatique et par le dispositif psychodramatique que le corps trouve sa place en psychanalyse.

Bibliographie :

Corbin A., Courtine J-J., Vigarello G. (2006). Histoire du corps. 3 T. Paris : Seuil.
Dejours C. (2003). Le corps d’abord. Paris : Payot.
Dejours C. (2009). Corps et psychanalyse. L’information psychiatrique, T.3, 85.
Georgieff N. (2013). L’adolescence à l’épreuve de la neurobiologie. Adolescence, 31.
Roussillon R. (2014). Manuel de psychologie et de psychopathologie clinique générale. Paris : Masson.
Valon P. (2017). Au psychodrame, les analystes se donnent le droit de rire. Revue Française de psychanalyse, T.1, 81. Paris : PUF.
Wildlöcher D., Perier A., Georgieff N. (2017). Conversations psychanalytiques avec Daniel Widlöcher. Paris : Odile Jacob.

Dates : Les samedis 11 et 25 mai 2019
9h15 -12h00 (avec pause de 15’) et 13h30 -14h45.

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

strong>Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

24. Les « états limites » et les « processus limites » : un paradigme pour penser la psychopathologie
10 heures

Enseignant
Prof. Albert Ciccone
Psychologue, Psychothérapeute, Psychanalyste, président de l’ALPACE, Lyon

 

Les états-limites sont-ils simplement une catégorie de personnalités présentant une forme singulière – mais aux déclinaisons multiples – de souffrance psychique ? Ou bien les états limites – et les processus psychiques limites qui les caractérisent – représentent-ils un paradigme qui permet de penser l’ensemble de la psychopathologie, ses liens avec les expériences infantiles et adolescentes, ses oscillations entre différentes positions psychiques contradictoires ? Nous décrirons les types d’organisation psychique et de logiques subjectives et intersubjectives que recouvre la notion d’états limites. Nous considérerons les processus limites comme un paradigme pour penser la psychopathologie dans ses formes multiples. Nous envisagerons le soin psychique aux états limites – avec les adaptations qu’il nécessite – comme un modèle pour une théorie des pratiques.

Bibliographie :

Anzieu D. (1979). La démarche de l’analyse transitionnelle en psychanalyse individuelle. Kaës (dir.) Crise, Rupture et Dépassement. Paris : Dunod.
Bion W.R. (1957). Différenciation des personnalités psychotiques et non psychotiques. Réflexion faite. Paris : PUF (1983).
Calamote É. (2014). L’Expérience traumatique. Clinique du traumatisme sexuel.
Paris : Dunod.
Ciccone A. et al. (2012). La Part bébé du soi. Paris : Dunod.
Ciccone A. et al. (2018). Aux frontières de la psychanalyse. Paris : Dunod.
Kernberg O. (1975). Les Troubles limites de la personnalité. Paris : Privat (1979).
Little M. (1986). Des états limites. Paris : Des femmes (2005).
Tustin F. (1985). Contours autistiques et pathologie adulte. Topique, n° 35-36.
Paris : l’Esprit du Temps.

Dates : Les samedis 18 mai et 29 juin 2019
9h15 -12h00 (avec pause de 15’) et 13h30 -14h45.

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)