Télécharger le PROGRAMME 2017-2018 en pdf

TABLE DES MATIERES

1.    Dr M. Levy : Considérations psychanalytique sur l’inconscient (1)
2.    M. A. Neuenschwander : De l’angoisse à la phobie
3.    Mme L. Schaffner : Le narcissisme
4.    Mme M. Vaucher : La technique psychanalytique: écoute, transfert et mise en acte (complet)
5.    Dr N. de Coulon : Les approches thérapeutiques selon D. W. Winnicott
6.    Dr  M. Lévy : Père et Mère 1 (en remplacement du cours du Dr Borens :Mères/Pères)
7.    Dr N. de Coulon : Approche psychanalytique de la destructivité
8.    Dr J.-M. Porret : Le rêve et les autres activités psychiques du dormeur
9.    Dr M. Lévy : Père et Mère 2 (en remplacement du cours du Dr Borens :Interrogation sur la masochisme)
10. Dr M. Lévy : Considérations psychanalytiques sur l’inconscient (2)
11. Dr J.-D. Sauvant : Freud chez Charcot: La naissance de la psychanalyse
12. Dr H. Beutler : L’enfance face au suicide dans la famille: temporalités et narrations psychiques
13. Dr L. Schaffner : La psychanalyse et le langage – le langage et la psychanalyse
14. M. J.-P. Waber : Les processus d’intériorisation en psychothérapie
15. Dr J. Lippens : Le cadre dans tous ses états: settings et indications
16. Dr U. Giardini : Le suicide, de l’âge adulte à l’âge avancé
17. Dr M. Lévy : La folie réhabilitée et débattue illustrée par Family life, film de Ken Loach (complet)
18. Dr E. Schwab : Espace transitionnel et psychothérapie
19. M. A. Neuenschwander : Les éprouvés du psychothérapeute en regard du patient: questions autour du contre-transfert
20. Prof A. Ferrant :La séduction dans la vie et dans la psychothérapie (complet)
21. Dr O. Bonard : La psychanalyse par le psychodrame
22. Dr T. Vincent : L’en corps de la psychanalyse: le théâtre de l’autre scène
23. Prof A. Ciccone : L’infantile, le parental et la psychanalyse
24. Symposium: L’hystérie existe-t-elle encore?

1. Considérations psychanalytiques sur l’inconscient (1)
10 heures

Enseignant : Dr Michel Lévy

Psychiatre, psychanalyste, directeur de la FEDEPSY, Strasbourg

 

Avec un certain nombre d’exemples cliniques, nous réfléchirons sur la division du sujet:

• Quels sont les ressorts de l’inceste?
• Qu’est-ce qu’un couple?
• Comment fonctionne l’infantile dans l’inconscient?
• En quoi l’inconscient freudien diffère-t-il de l’inconscient lacanien?…

Bibliographie :

Vasse D. (2015) Inceste et jalousie. Seuil
Clavreul J. (1987) Le désir et la loi : Approches psychanalytique. Denoël
Lacan J. (1998) Les formations de l’inconscient, livre V. Seuil
Freud S. (2010) Névrose, psychose et perversion. PUF

 

Dates : samedis 02.09.2017 et 16.09.2017
de 9h15 à 12h00 (pause 15’) et de 13h30 à 14h45

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

2. De l’angoisse à la phobie
10 heures

Enseignante: M. A. Neuenschwander

Psychologue et psychothérapeute FSP, reconnu au niveau fédéral, Neuchâtel

 

A partir des deux théories de l’angoisse chez S. Freud, nous traiterons des différents types d’angoisse associés à la clinique psychanalytique. De plus, nous considérerons les concepts tels « angoisse automatique », « signal d’angoisse », « développement d’angoisse » et « hystérie d’angoisse ». Quant à la notion de phobie, nous l’approfondirons plus particulièrement et en lien avec des exemples de cas.

Bibliographie :

Freud S. (2005) Inhibition, symptôme et angoisse. PUF
Laplanche J. (2006) L’angoisse. In Problématiques, Tome 1. PUF
Amar N. (1997) Angoisses, Tome 2. In Monographies de psychanalyse. PUF
Quinodoz J.-M., Ségal H. (2008) La solitude apprivoisée : L’angoisse de séparation en
Psychanalyse. PUF
Denis P. (2006) Les Phobies. Collection « Que sais-je » no 2946. PUF
Kapsambelis V. (2007) L’Angoisse. Collection « Que sais-je ». PUF

 

Dates: les samedis 09.09.2017 et 23.09.2017
de 9h15 à 12h00 (pause 15’) et de 13h30 à 14h45

Lieu: Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

3. Le narcissisme
10 heures

Enseignant : Dr Liliane Schaffner

Psychiatre et psychothérapeute FMH, membre Psychanalyse am Werk, Berne

 

« Il est charmé de lui-même: il est à la fois l’amant et l’objet aimé; il désire, et il est l’objet qu’il a désiré; il brûle, et les feux qu’il allume sont ceux dont il est consumé. Ah ! que d’ardents baisers il imprima sur cette onde trompeuse! Combien de fois vainement il y plongea ses bras croyant saisir son image! Il ignore ce qu’il voit; mais ce qu’il voit l’enflamme, et l’erreur qui flatte ses yeux irrite ses désirs. »
Ovide Métamorphoses

Le narcissisme, l’amour de soi, introduit par Freud en 1914, est indispensable à la compréhension des principes fondamentaux de la psychanalyse.
Au cours du séminaire, partant de Pour l’introduction du narcissisme de Freud, nous étudierons divers développements de ce concept, en passant par le stade du miroir de Lacan, pour aboutir à la thématique de la clinique contemporaine.

Bibliographie :

Freud S. (1914) Pour l’introduction du narcissisme. PUF
J. Lacan (1949) Le stade du miroir comme formateur de la fonction du Je. In RFP. PUF
(http://aejcpp.free.fr/lacan/1949-07-17.htm)

 

Dates : les samedis 21.10.2017 et 18.11.2017
de 9h15 à 12h00 (pause 15’) et de 13h30 à 14h45

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

4. La technique psychanalytique : écoute, transfert et mise en acte
10 heures

Enseignante:  Mme Myriam Vaucher

Psychologue et psychothérapeute FSP, reconnue au niveau fédéral, psychanalyste SSPsa, Vevey

 

Centré sur la lecture de textes fondamentaux relatifs à la technique psychanalytique, ce séminaire mettra en relation clinique et théorie autour des notions de l’écoute, de la mise en acte et du transfert dans le processus psychothérapeutique.
La première journée sera consacrée à « l’écoute » et la seconde aux « transfert et mise en acte ». Les journées se dérouleront comme suit : introduction à la thématique, échange à partir des lectures et échange clinique à partir d’extraits de protocoles de séances apportés par les participants. Ce séminaire implique la lecture des textes de la bibliographie ci-dessous et l’apport d’un verbatim de séance de psychothérapie ou d’entretien clinique.
Les textes théoriques serviront de support aux présentations cliniques amenées par les participant(e)s. Ces situations favoriseront les échanges ainsi qu’une dynamique stimulante autour du thème travaillé.

Bibliographie :

Gantheret F. (1996) Traces et chair. In Moi Monde Mot, pp.175-214. Gallimard
Freud S. (1912) Conseils aux médecins dans le traitement psychanalytique. In La Technique Psychanalytique (1953) pp. 61-71. PUF ou OCF-P XI (1998)
Freud S. (1912) Remémoration, répétition et perlaboration. In La Technique Psychanalyti-que (1953) pp.105-115. PUF
 

Dates : les samedis 28.10.2017 et 11.11.2017
de 9h15 à 12h00 (pause 15’) et de 13h30 à 14h45

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

5. Les approches thérapeutiques selon D. W. Winnicott
10 heures

Enseignant : Dr Nicolas de Coulon

Psychiatre et psychothérapeute FMH, Membre superviseur EFPP, Psychanalyste formateur SSPsa –
FEP – IPA

 

Winnicott est l’un des psychanalystes les plus créatifs après Freud. Il introduit une subtile façon de comprendre et de s’occuper (to care) des patients, aussi bien enfants qu’adultes. Il a été le pionnier de la psychanalyse des états-limites. Ses apports sont de plus en plus connus et reconnus mais, victime de son succès, il est parfois mal compris ou trop simplifié en raison de son langage très direct et clair à propos de phénomènes psychiques complexes. Nous chercherons dans son œuvre des fils conducteurs pour en tirer quelques principes utiles à nos approches thérapeutiques.

Période 1 : la relation mère-enfant comme paradigme
Période 2 : le jeu, le holding et l’utilisation de l’objet
Période 3 : L’objet transitionnel et l’aire intermédiaire d’expérience
Période 4 : Self, faux-self et modèle du cadre

Bibliographie :

Winnicott D.W. (1958) De la pédiatrie à la psychanalyse. Payot
Winnicott D.W. (1971) Jeu et réalité. Gallimard
Winnicott D.W. (1986) Conversations ordinaires. Gallimard
Roussillon R. (2008) Le jeu et l’entre-je(u). PUF, le fil rouge

Dates : les jeudis 02.11.2017 et 16.11.2017
de 14h45 à 18h45 (pause 15’)

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

6. Père et Mère 1 (en remplacement du cours du Dr Borens Mères / Pères)
10 heures

Enseignant : Dr Michel Lévy

Psychiatre, psychanalyste, directeur de la FEDEPSY, Strasbourg

 

Pour la psychanalyse, le père est avant tout une fonction (qui peut être mise en échec), que Jacques Lacan va subdiviser sur les plans imaginaire, symbolique et réel.

Nous étudierons les passages des mythes à la clinique, dans cette période actuelle où est tant décrié le déclin du père.

Entre le père tout-puissant et le père humilié ou absent, c’est avec le complexe d’Œdipe que l’enfant se structure avec des traces, voire des séquelles parfois indélébiles ou insurmontables.

 

La notion de mère est quasi absente des dictionnaires psychanalytiques ! ce qui en dit long sur la difficulté à définir un concept de fonction maternelle.

Pour la psychanalyse, la mère n’existerait-elle pas ? et sinon comment l’apercevoir, à travers quel défilé d’objets, de désirs, de fantasmes et de demandes ? Le maternel se mesure surtout par ses effets, quand il a stigmatisé trop de présence ou trop d’absence.

Bibliographie :

  1. Lacan :

– Les complexes familiaux

– La relation d’objet

– Les formations de l’inconscient

– Notes à J. Aubry

– Du traitement possible de la psychose

– Les 4 concepts fondamentaux de la psychanalyse

– L’envers de la psychanalyse

– Autres écrits

 

  1. Freud :

– Naissance de la psychanalyse

– La vie sexuelle

– Totem et tabou

– Résultats, idées, problèmes.

 

  1. Winicott :

De la pédiatrie à la psychanalyse

 

  1. Klein :

Essai de psychanalyse

 

Dates : les samedis 04.11.2017 et 25.11.2017
de 9h15 à 12h00 (pause 15’) et de 13h30 à 14h45

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

7. Approche psychanalytique de la destructivité
10 heures

Enseignant : Dr Nicolas de Coulon

Psychiatre et psychothérapeute FMH, Psychanalyste formateur SSPsa – FEP – IPA

 

La destructivité joue un rôle fondamental dans le fonctionnement psychique même si elle n’est pas toujours reconnue comme telle. Clairement présente dans l’œuvre freudienne dès la seconde métapsychologie (deuxième topique) qui distingue entre pulsion de vie et pulsion de mort, elle se voit régulièrement écartée des réflexions qui privilégient la libido. L’abord clinique des organisations psychotiques ou limites impose toutefois de la prendre en considération. Il est donc important de nous familiariser avec ses diverses manifestations et de nous préparer à en tenir compte dans nos approches thérapeutiques; nous travaillerons aussi à partir d’exemples cliniques issus de la pratique de l’enseignant et des participants.

Périodes 1 et 2 : Les théories psychanalytiques de la destructivité :
S. Freud, S. Ferenczi, M. Klein, W.R. Bion, A. Green.

Périodes 3 et 4 : Applications dans les soins :
Repérages cliniques et réponses thérapeutiques.

Bibliographie :

Freud S. (1920) Au-delà du principe de plaisir. In Essais de psychanalyse. Payot
Klein M. (1957) Envie et gratitude. Gallimard
Winnicott D.W. (1950) L’agressivité et ses rapports avec le développement affectif. In De la pédiatrie à la psychanalyse. Payot
Green A. (2007) Pourquoi les pulsions de destruction ou de mort? Ed. du Panama
Perelberg R. (2004) Violence et suicide. PUF

 

Date : les jeudis 30.11.2017 et 14.12.2017
de 14h45 à 18h45 (pause 15’)

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

8. Le rêve et les autres activités psychiques du dormeur
10 heures

Enseignant : Dr Jean-Michel Porret

Psychanalyste, membre titulaire du CIPA (Paris), Psychiatre-Psychothérapeute d’enfants et d’adoles-cents FMH, Lausanne.

 

Le rêve nocturne, au sens strict de cette expression, est certes l’activité psychique qui se produit le plus communément à l’intérieur du sommeil, mais ce n’est de loin pas la seule.
Freud a proposé une définition rigoureuse du rêve véritable le plus réussi et en a décrit la formation point par point. Il a montré que le rêve avait une signification et a indiqué la voie qui rend son interprétation possible en termes de connaissance de l’inconscient. À côté des rêves agréables les plus aboutis, il a étudié les rêves de punition, les rêves d’angoisse, les cauchemars, les « rêves » de la « névrose » traumatique, etc.
Après Freud, a été découverte l’existence relativement rare de « rêves blancs ». Ils ont été considérés comme révélant une structure intrapsychique particulière qui a été nommée l’écran du rêve et qui joue un rôle déterminant dans la capacité de figuration hallucinatoire visuelle du rêve. La notion d’écran onirique a alors conduit à de nouvelles hypothèses sur ce qui se passe dans les terreurs nocturnes et le somnambulisme.
En outre, l’exploration psychanalytique des patients non névrotiques et non franchement psychotiques a permis de mettre en évidence une diversité de « rêves » atypiques dont la formation s’écarte de celle des rêves véritables et qu’il vaut mieux appeler « productions hallucinatoires nocturnes atypiques ». Parmi celles-ci, on trouve ce qui a été parfois désigné en tant que « rêves-fleuves », « rêves-éclairs », « rêves factuels », « rêves crus », « rêves traumatiques », etc.

Bibliographie :

Fischer C. et al. (1970) Étude psychophysiologique des cauchemars. In Revue de médecine psychosomatique (1971) Vol.13, pp. 7-29. Les éditions de médecine pratique
Freud S. (1900) L’interprétation du rêve. In Œuvres complètes (2003) Vol. IV. PUF
Freud S. (1901) Du rêve. In Œuvres complètes (2012) Vol. V. PUF
Freud S. (1917) Complément métapsychologique à la doctrine du rêve. In Œuvres complètes (1988) Vol. XIII. PUF
Lewin B. (1946) Le sommeil, la bouche et l’écran du rêve. In Nouvelle Revue de psychanalyse, 5 (1972) pp. 211-214. Gallimard
Porret J.-M. (1997) L’arrière-scène du rêve. L’Harmattan

 

Dates : : les samedis 02.12.2017 et 16.12.2017
de 9h15 à 12h00 (pause 15’) et de 13h30 à 14h45

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

9. Père et Mère 2 ( en remplacement du cours du Dr Borens: Interrogation sur le masochisme) 
10 heures

Enseignant : Dr Michel Lévy

Psychiatre, psychanalyste, directeur de la FEDEPSY, Strasbourg

 

Pour la psychanalyse, le père est avant tout une fonction (qui peut être mise en échec), que Jacques Lacan va subdiviser sur les plans imaginaire, symbolique et réel.

Nous étudierons les passages des mythes à la clinique, dans cette période actuelle où est tant décrié le déclin du père.

Entre le père tout-puissant et le père humilié ou absent, c’est avec le complexe d’Œdipe que l’enfant se structure avec des traces, voire des séquelles parfois indélébiles ou insurmontables.

 

La notion de mère est quasi absente des dictionnaires psychanalytiques ! ce qui en dit long sur la difficulté à définir un concept de fonction maternelle.

Pour la psychanalyse, la mère n’existerait-elle pas ? et sinon comment l’apercevoir, à travers quel défilé d’objets, de désirs, de fantasmes et de demandes ? Le maternel se mesure surtout par ses effets, quand il a stigmatisé trop de présence ou trop d’absence.

 

Approche approfondie de ces notions.

.

Bibliographie :

  1. Lacan :

– Les complexes familiaux

– La relation d’objet

– Les formations de l’inconscient

– Notes à J. Aubry

– Du traitement possible de la psychose

– Les 4 concepts fondamentaux de la psychanalyse

– L’envers de la psychanalyse

– Autres écrits

 

  1. Freud :

– Naissance de la psychanalyse

– La vie sexuelle

– Totem et tabou

– Résultats, idées, problèmes.

 

  1. Winicott :

De la pédiatrie à la psychanalyse

 

  1. Klein :

Essai de psychanalyse

 

Dates : : les samedis 09.12.2017 et 10.02.2018
de 9h15 à 12h00 (pause 15’) et de 13h30 à 14h45

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

10. Considérations psychanalytiques sur l’inconscient (2)
10 heures

Enseignant : Dr Michel Lévy

Psychiatre, psychanalyste, directeur de la FEDEPSY, Strasbourg
Lausanne

 

Nous approfondirons la place de l’inconscient dans la structure psychique:
comment s’appuyer dans l’écoute pour entendre la place du symbolique, de l’imaginaire et du réel?
Qu’est-ce que l’angoisse entre jouissance et désir?
Paradis artificiels : entre dépression et mélancolie?
Quels sont les nouveaux paramètres de la névrose?

Bibliographie :

Lacan J. (1966) Ecrits. Seuil
Freud S. (1978) Malaise dans la civilisation. PUF
Freud S. (1999) La vie sexuelle. PUF
Israel L. (2012) Boiter n’est pas pécher. Érès
Leclaire S. (1981) On tue un enfant. Seuil

 

Dates : les samedis 13.01.2018 et 27.01.2018
de 9h15 à 12h00 (pause 15’) et de 13h30 à 14h45

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

11. Freud chez Charcot: La naissance de la psychanalyse
10 heures

Enseignant : Dr Jean-Daniel Sauvant

Psychiatre et psychothérapeute FMH, membre Psychoanalyse am Werk, Berne

 

La légende la plus répandue dans les cercles insuffisamment informés voudrait que Freud se rendit à Paris en 1885 pour y apprendre comment et suivant quelle théorie Jean-Martin Charcot traitait des malades hystériques par l’hypnose. Ce qui est sûr, c’est que Freud fut impressionné par Charcot, l’un des plus grands neurologues de son époque, et que ce séjour à Paris fut décisif pour la naissance de psychanalyse. Avant d’aller à Paris, Sigmund Freud était neuro(patho)logue. Après son séjour parisien, il continua à s’intéresser à l’hyp-nose et prit un tournant qui le mena aux Etudes sur l’hystérie (avec Josef Breuer) et finale-ment à la psychanalyse.

Le but de ce séminaire sera d’éclairer ce tournant en essayant de comprendre ce qu’était la théorie de Charcot, ce que Freud venait chercher auprès de lui et ce que furent les suites de son voyage à Paris. Nous essayerons aussi de mieux comprendre en passant pourquoi l’hystérie reste toujours un mystère. Nous suivrons donc l’idée de Freud qui écrivait en 1923: « Pour comprendre la psychanalyse, le mieux est encore de marcher sur les pas de sa genèse et de son développement. »

Bibliographie :

Ellenberger H. F. (1995) Médecines de l’âme. Fayard.
Ellenberger H. F. (2001) Histoire de la découverte de l’inconscient. Fayard
Freud S. (2009) Etudes sur l’hystérie. In Œuvres complètes, vol. II. PUF
Freud S. (1992) Autoprésentation. In Œuvres complètes, vol. XVII. PUF
Freud S. (2005) Histoire du mouvement psychanalytique. In Œuvres complètes, vol. XII, PUF

 

Dates : les jeudis 18.01.2018, 01.02.2018 et 15.02.2018
de 16h15 à 19h00 (pause 15’)

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

12. L’enfant face au suicide dans la famille: temporalités et narrations psychiques
5 heures

Enseignant : Dr Hélène Beutler

Psychiatre et psychothérapeute pour enfant et adolescent FMH, Neuchâtel

 

Le suicide, en soi un acte qui fait effraction, est souvent précédé d’une histoire psychiatrique du suicidé. Lorsque l’enfant perd un parent proche, son développement et sa façon d’être dans le monde auront forcément été marqués et façonnés par l’histoire. Le processus de deuil dépendra des capacités de mentalisation de l’enfant et de l’étayage sur lequel il pourra s’appuyer dans son entourage. Une des spécificités de ce travail est qu’il doit être renouvelé tout au long de l’enfance et de l’adolescence avec des mécanismes psychiques et des aménagements affectifs spécifiques selon les âges : tout n’est pas possible tout de suite.

Bibliographie:

Hanus M. et al (2005) Les particularités du deuil après suicide. In Études sur la mort (2005)/1 (no 127). L’Esprit du Temps
Roussillon R. (2006) La temporalité psychique. Dunod
Korff Sausse S. (2014) Une infinie patience. In Quels traitements pour l’effraction traumati-que ? Collections psychanalytiques
Cyrulnik B. (1999) Un merveilleux malheur. Odile Jacob

 

Dates : le jeudi 08.02.2018
de 14h45 à 18h45 (pause 15’)

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 195.- (5 heures)

 

13. La psychanalyse et le langage – le langage de la psychanalyse
10 heures

Enseignant : Dr Liliane Schaffner

Psychiatre et psychothérapeute FMH, membre Psychanalyse am Werk, Berne

 

« Le traitement psychanalytique ne comporte qu’un échange de paroles entre l’analysé et le médecin… Les mots faisaient primitivement partie de la magie, et de nos jours encore le mot garde beaucoup de sa puissance de jadis ».
Freud S., Conférences d’introduction à la psychanalyse

« Tante, parle-moi; j’ai peur. – A quoi cela servirait-il, puisque tu ne me vois pas? – Cela ne fait rien, il fait plus clair lorsque quelqu’un parle. »
Freud S., Trois essais sur la théorie sexuelle

« Freud a moins découvert l’inconscient – dont l’existence était soupçonnée depuis longtemps – qu’il ne l’a établi en son lieu et qu’il n’a élaboré une méthode de déchiffrement… Il fallait le coup de force de Freud pour comprendre que l’inconscient est structuré et que cette structure impose une méthode de lecture. »
Lacan J., interview dans le Figaro littéraire du 1er décembre 1966

En posant la question de la lecture de l’inconscient, la théorie du langage psychanalytique vise un au-delà d’une linguistique des signes. En cherchant à dire l’indicible, le « dire » psychanalytique est marqué par le manque, le désir, la pulsion. Au cours du séminaire, nous en étudierons les conséquences en abordant quelques positions théoriques concernant le langage dans l’œuvre de Freud, Lacan et Kristeva. La psychanalyse restant avant tout une pratique, nous nous arrêterons à des exemples cliniques.

Bibliographie :

Freud S. (2009) Contribution à la conception des aphasies (1891). PUF
Freud S. (2012) L’interprétation des rêves (extraits) (1900). PUF
Freud S. (2010) Sur le sens opposé des mots originaires (1910). In Œuvres complètes. PUF
Freud S. (1986) L’inconscient (1915). In Métapsychologie. Gallimard
Freud S. (2010) Le moi et le ça (1923). Payot
Lacan J. (2010) Fonction et champ de la parole et du langage (1953). Seuil
Kristeva J. (1974) La révolution du langage poétique. Seuil
Dates : les samedis 17.02.2018 et 03.03.2018
de 9h15 à 12h00 (pause 15’) et de 13h30 à 14h45

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

14. Les processus d’intériorisation en psychothérapie
10 heures

Enseignant : M. Jean-Pierre Waber

Psychologue et psychothérapeute FSP, reconnu sur le plan fédéral, psychanalyste SPPsa, Lausanne

 

Depuis quelques années, les psychanalystes complètent leur intérêt pour la relation d’objet vers les processus d’appropriation subjective, ce qui renouvelle la réflexion sur la complémentarité entre introjection et projection.
Nous resserrerons ce vaste champ d’étude sur la situation clinique du psychothérapeute en situation et sa capacité d’accueil des mouvements internes de sa patiente ou de son patient. Reprenant des expériences personnelles, autant de thérapie que de supervision, nous chercherons à repérer quelques conditions nécessaires à l’élargissement de la « scène », nommée « Schauplatz » par Freud, sur laquelle thérapeute et patient se révèlent et se cachent dans la création incessante d’une histoire commune.

Bibliographie :

Ferenczi S. (1982) Elasticité de la technique psychanalytique. In Psychanalyse IV, œuvres complètes (Chapitre 3). Payot.
Ferenczi S. (1982) L’enfant mal accueilli et sa pulsion de mort. In Psychanalyse IV, œuvres complètes (Chapitre 5). Payot
de Mijolla A. (2017) L’identification selon Freud. In Press

 

Dates : les jeudis 08.03.2018 et 22.03.2018
de 14h45 à 18h45 (pause 15’)

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

15. Le cadre dans tous ses états : settings et indications
10 heures

Enseignant : Dr John Lippens

Psychiatre et psychothérapeute FMH, Lausanne

 

Le cadre est un élément essentiel de la pratique psychanalytique et psychothérapeutique, puisque c’est grâce à lui que le processus se met en place et est ensuite contenu jusqu’à bon port. Nous aurons l’occasion de passer en revue son histoire (de Freud à la psychanalyse contemporaine), les éléments qui le constituent (de la fréquence aux règles de base) et les concepts qui en sont issus (de la neutralité au passage à l’acte). Et surtout nous approfondirons les questions soulevées par le cadre et ses variations, comme par exemple :
L’indication, un moment-clé ? Quel cadre pour quelle pathologie, mais aussi quel thérapeute pour quel patient ?

Bibliographie :

Etchegoyen H. (2005) Fondements de la technique psychanalytique. Hermann
Freud S. (2013) La technique psychanalytique. PUF
Roussillon R. (2008) Logiques et archéologiques du cadre psychanalytique. PUF
Winnicott D.W. (1989) De la pédiatrie à la psychanalyse. Payot

 

Dates : les samedis 10.03.2018 et 24.03.2018
de 9h15 à 12h00 (pause 15’) et de 13h30 à 14h45

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

16. Le suicide, de l’âge adulte à l’âge avancé
5 heures

Enseignant : Umberto Giardini

Psychiatre et psychothérapeute FMH, Neuchâtel

 

Lorsqu’un patient évoque le suicide, le thérapeute « déroule » un certain nombre d’étapes qui vont de la compréhension de la psychopathologie et la recherche d’un diagnostic, à la mise en place d’un traitement et d’une attitude thérapeutique, afin de prévenir le passage à l’acte.
Si ces aspects « concrets » doivent être évidemment connus et maîtrisés, ils ne sont pas suffisants. L’être humain, lorsqu’il fait face seul à une impasse qui s’exprime par une souf-france, demande avant tout à être rencontré. Les symptômes qu’il manifeste sont une forme d’appel à la reconnaissance et à la considération de sa personne et de sa détresse.
La psychothérapie se trouve au carrefour de ces aspects : compréhension des processus psychopathologiques, rencontre de la dimension humaine, considération d’une expérience existentielle forte.
Ce séminaire vise à poser un regard sur ces diverses facettes du suicide à différents mo-ments de la vie adulte, touchant à la fois à la psychopathologie et à la dimension de la rencontre humaine.

Bibliographie :

Freud S. (1913) Deuil et mélancolie. In Métapsychologie. Gallimard
Vandevoorde J. (2013) Psychopathologie du suicide. Dunod
Erikson E. (1959) Identity and the Life Cycle. New York : W.W. Norton & Company Paperback
Adler A. (1933) Le sens de la vie. Petite bibliothèque Payot

 

Dates : le jeudi 15.03.2018
de 14h45 à 18h45 (pause 15’)

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 195.- (5 heures)

 

17. La folie réhabilitée et débattue illustrée par Family life, film de Ken Loach
5 heures

Enseignant : Dr Michel Lévy

Psychiatre, psychanalyste, directeur de la FEDEPSY, Strasbourg

 

Nous verrons ensemble ce « vieux » film sur la vie de famille, les malentendus et les crises à une époque où l’anti-psychiatrie tentait de réhabiliter la folie.
Ce film sera commenté le matin par le formateur et premettra d’élargir le débat avec l’auditoire l’après-midi par les ajouts et remarques en lien avec la clinique et la théorie psychanalytique actuelles.

 

Date : le samedi 17.03.2018
de 9h15 à 12h00 (pause 15’) et de 13h30 à 14h45

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 195.- (5 heures)

 

18. Espace transitionnel et psychothérapie
10 heures

Enseignant : Dr Emmanuel Schwab

Psychologue et psychothérapeute FSP, reconnu sur le plan fédéral, La Chaux-de-Fonds

 

C’est par l’interpénétration des esprits que se produit le contact avec le monde et donc avec soi. Quelles sont les conditions de cette rencontre ? Quels en sont les étapes et les dangers ? Nous explorerons les paradoxes proposés par Winnicott pour définir l’espace transitionnel dans lequel cette rencontre se déploie (trouvé-créé, détruit-trouvé, caché-trouvé).
Nous nous attacherons ensuite à repérer comment cet espace de jeu peut se déployer dans le cadre concret de la psychothérapie, en travaillant des exemples tirés de la clinique de Winnicott, du formateur et des participants.

Bibliographie :

Winnicott D. W. (1975) Jeu et réalité. Gallimard
Winnicott D. W. (1979) La consultation thérapeutique et l’enfant. Gallimard
Winnicott D. W. (1970) De la communication et de la non-communication. In Processus de maturation chez l’enfant: développement affectif et environnement. Payot
Roussillon R. (1995) Les jeux du cadre. In Logiques et archéologiques du cadre psychanaly-tique. PUF
Roussillon R. (2008) Le transitionnel, le sexuel et la réflexivité. Dunod

 

Dates : les jeudis 29.03.2018 et 07.06.2018
de 14h45 à 18h45 (pause 15’)

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

19. Les éprouvés du psychothérapeute en regard du patient: questions autour du contre-transfert
5 heures

Enseignant : M. Alain Neuenschwander

Psychologue et psychothérapeute FSP, reconnu sur le plan fédéral, Neuchâtel

 

La qualité de la relation thérapeutique est un des facteurs les plus importants dans le soin au patient. Mais les éprouvés du psychothérapeute, parties intégrantes de la relation thérapeutique, sont-ils toujours des contre-transferts? Nous revisiterons le concept du contre-transfert sur la base de vignettes cliniques.

Bibliographie : 

Tracy S. (2016) Transfert et contre-transfert: la relation patient /thérapeute. Editions Jou-vence
Searles H. (2005) Le contre-transfert. Folio

 

Dates : le jeudi 26.04.2018
de 14h45 à 18h45 (pause 15’)

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 195.- (5 heures)

 

20. La séduction dans la vie et dans la psychothérapie
10 heures

Enseignant : Prof. Alain Ferrant

Psychologue, psychothérapeute, psychanalyste, membre titulaire de la SPP (IPA), Lyon

 

Séduire est issu du latin « seducere » qui signifie « détourner du droit chemin ». Il y a donc du « détournement » dans la séduction, comme on parle d’un détournement d’avion. Mais tout dépend aussi de ce « droit chemin ». Dans l’œuvre de Freud (1938), la séduction primaire exercée par la mère sur l’enfant le détourne du droit chemin mortifère constitué par la pulsion de mort. En ce sens, devenir humain c’est détourner le pur biologique pour le lier au sexuel, au plaisir, aux autoérotismes. Il y a donc une séduction de vie, comme il y a une séduction mortifère. La séduction est nécessaire à la vie, comme à la psychothérapie et à la psychanalyse dans la mesure où l’offre transférentielle du psychothérapeute contient nécessairement une part de séduction « bonne » à symboliser.
Cela conduira à explorer les ressources symbolisantes du côté de la reconfiguration des attachements et des mises en forme narrative.

Bibliographie :

Freud S. (1920) Au-delà du principe de plaisir. In OCF-P XV. PUF
Freud S. (1938) Abrégé de psychanalyse. PUF
Laplanche J. (1970) Vie et mort en psychanalyse. Flammarion
Laplanche J. (2006) Le fourvoiement biologisant de la sexualité chez Freud. In Problémati-ques VII. PUF
Proust M. (1999) Un amour de Swann. In A la recherche du temps perdu. Gallimard
Roussillon R. et al. (2014) Manuel de psychologie et de psychopathologie clinique générale. Masson

 

Dates :les samedis 28.04.2018 et 05.05.2018
de 9h15 à 12h00 (pause 15’) et de 13h30 à 14h45

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

21. La psychanalyse par le psychodrame
10 heures

Enseignant : Dr Olivier Bonard

Psychiatre et psychothérapeute FMH, psychanalyste SSPsa, Lausanne

 

Le but du séminaire est de repérer les phénomènes déclenchés par la psychothérapie analytique à travers des mises en situation psychodramatique.
Le séminaire s’adresse aux praticiens de la psychothérapie, débutants ou expérimentés, et s’appuiera sur des situations cliniques qu’ils présenteront.
Il s’agira moins de jeux de rôle que d’expériences identificatoires modulées par les participants modérés par le psychanalyste. Nous ferons des hypothèses sur le fonctionnement psychique des patients tels qu’il est sollicité par le transfert qu’ils font sur le thérapeute. Il est probable qu’au cours du psychodrame, le contre-transfert apparaisse au thérapeute, mais cette découverte ne sera pas dévoilée.
La vie psychique à travers la psychanalyse sera abordée de façon originale puisque mise en scène de façon dramatique. On découvrira combien se combinent dans cette pratique une culture originale spécifique à la psychanalyse ainsi qu’une culture générale, propre à la civilisation européenne ou peut-être humaine.
La formation comprendra trois rencontres de deux fois une heure et demi. Nous découvri-rons successivement comment le psychodrame aborde les processus inconscients à travers les façons qu’a la conscience d’appréhender et de mettre en scène : le temps, les contraires, l’espace, le corps, le symbole, Soi et l’Autre.

Bibliographie :

Dupeu J.-M. (2005) L’intérêt du psychodrame psychanalytique. PUF
Collectif (2014) Fenêtres sur le psychodrame psychanalytique. In Le Coq-Héron 217. Érès
Amar N., Baayle G. et Salem I. (1988) Formation au psychodrame analytique. Dunod
Delaroche P. (2011) Jouer pour de vrai : du psychodrame individuel à la psychanalyse. Érès
Salem I. (2013) Vues nouvelles sur le psychodrame psychanalytique. EDP
Calevoi N., Darge E. (2008) Le psychodrame psychanalytique métathérapeutique. De Boeck

Dates : : les jeudis 03.05.2018, 17.05.2018 et 14.06.2018
de 16h15 à 19h00 (pause 15’)

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

22. L’en corps de la psychanalyse : le théâtre de l’autre scène
10 heures

Enseignant : Dr Thierry Vincent

Psychiatre et psychothérapeute FMH, psychanalyste FEDEPSY, Grenoble

Depuis son origine, la psychanalyse entretient une relation forte et complexe avec le théâtre : après avoir congédié celui de l’hystérie de Charcot et la scène imaginaire hypnotique, c’est chez Sophocle que Freud va chercher le mythe œdipien avant d’instaurer “l’autre scène” de l’inconscient et sa figuration dans les rêves. Lacan renouvèlera l’exercice avec ses analyses d’Athalie, d’Hamlet, où il suit le chemin du désir quand celui-ci s’incarne. Les dramaturges ainsi que les metteurs en scène ont souvent précédé les psychanalystes parce qu’ils travaillent avant tout sur la façon dont le verbe se fait chair. Le corps n’est donc nullement exclu dans la psychanalyse comme on le dit trop souvent. Parler en psychanalyse, c’est d’abord essayer de faire corps avec la parole que l’on s’efforce de tenir au plus juste de son désir.
Le séminaire s’appuiera sur des textes psychanalytiques ainsi que sur des textes et des films de moments théâtraux.

Bibliographie :

Freud S., Breuer J. (2002) Etudes sur l’hystérie. PUF
Freud S. (1900) L’interprétation du rêve. PUF
Lacan J. (1958) Le désir et son interprétation. In Le Séminaire IV. Seuil
Page C., Koretzki C. & Jodeau-Belle L. (2016) Théâtre et psychanalyse. L’Entretemps
« Hamlet » monté par Olivier L., Brooks P., Branagh K., & Kozintsev G.
« Richard III » monté par Olivier L.
Monod J.-C. et Valtat J.-C. (2015) film : Augustine
Lacan J. (1972) La conférence de Louvain https://paradoxa1856.wordpress.com/…/conference-de-lacan-a-louvain

Dates : les samedis 02.06.2018 et 16.06.2018
de 9h15 à 12h00 (pause 15’) et de 13h30 à 14h45

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

Prix : CHF 390.- (10 heures)

 

23. L’infantile, le parental et la psychanalyse
10 heures

Enseignant : Enseignant : Prof. Albert Ciccone

Psychologue, psychothérapeute, psychanalyste, membre titulaire de la SPP (IPA), Lyon

 

Nous explorerons l’« infantile » et le « parental » en chacun. Si la psychanalyse s’adresse toujours à l’infantile (« L’inconscient c’est l’infantile » écrivait Freud), elle doit prendre en compte également la parentalité interne et ses achoppements. De même, la psychanalyse d’enfant prend en considération le lien entre enfant et parent et se déploie à la lumière du travail de la parentalité, sur la scène familiale.

Bibliographie :

Ciccone A. (2012) La Transmission psychique inconsciente. Dunod
Ciccone A. et al (2012) La Part bébé du soi. Dunod
Ciccone A. (2014) La Psychanalyse à l’épreuve du bébé. Dunod

Dates : Les samedis 09.06.2018 et 23.06.2018
de 9h15 à 12h00 (pause 15’) et de 13h30 à 14h45

Lieu : Neuchâtel, CNP, rue de Vieux-Châtel 20, dernier étage

 

SYMPOSIUM
8 heures

 

L’hystérie existe-t-elle encore ?

Quel visage présente l’hystérie actuelle? De quel symptôme se vêtit-elle, quels fantasmes par quel discours, depuis ceux repérés par Hippocrate? Par quel retour du refoulé et sous quelle forme la coupure entre corps et image, entre corps et parole?

Le discours de nos psychanalystes traversera le voile de l’énigme entourant l’hystérie de notre temps, redonnant corps à la parole derrière laquelle parlent les conflits psychiques inconscients.

Eloge de l’hystérie
Prof. Alain Ferrant Psychologue, psychothérapeute, psychanalyste SPP (IPA)

Hystérie et clinique
Dr Raymond Borens Psychiatre et psychothérapeute FMH, psychanalyste didacticien SSPsa

Qu’est devenue la belle indifférente ?
Dr Michel Lévy Psychiatre, psychanalyste, directeur de la FEDEPSY

L’anorexie est-elle une nouvelle forme de l’hystérie ?
Dr Thierry Vincent Psychiatre et psychothérapeute FMH, psychanalyste FEDEPSY, Grenoble

Dates : le samedi 03.02.2018
de 8h30h à 12h00 (de 12h00 à 13h00 apéritif dînatoire) et de 13h à 17h00

Lieu : , site de Préfargier, 2074 Marin-Epagnier, salle des fêtes

Prix :
Frais d’inscription (apéritif dînatoire compris) : CHF 180.—
CHF 150.— Etudiant – es
CHF 150.— Etudiant – es SPsyAJ inscrit-es à la formation complète

Le symposium complet équivaut à 8 unités de formation (FSP et SSPP)
Une attestation de formation sera délivrée sur place.